La Conviviale écologiste et fraternelle
écologiste et fraternelle

Tribunes Pal Mag

Voici les tribunes de la Conviviale publiées dans le magazine municipal, le Palaiseau Mag. Elles sont rédigées à plusieurs mains par un comité de rédaction collégial interne à la Conviviale. Malgré les 1275 caractères maximum autorisés par la mairie (titre et signature compris), elles tentent de traiter des thèmes au plus près de l’actualité palaisienne, tout en respectant le plus possible les principes suivants : argumentation documentée, engagement et ambition, expression de la complexité des sujets et situations, réflexion de long terme. Selon le règlement intérieur du Conseil municipal, elles sont (normalement) publiées mois après mois sur le site web de la Ville de Palaiseau.

Mars 2021

Palaiseau oublie ses étudiants ?

A Lyon, Toulouse, Montpellier, on se jette par la fenêtre. Le prochain, un Palaisien ? Oui, la société qu’on nous propose c’est d’être scotché.e.s 12 h/jour devant un écran, déprimé.e.s, désorienté.e.s, confiné.e.s, en attente d’hypothétiques vaccins. Voilà. À force d’avoir démembré les hôpitaux, voilà ce que nos aînés ont laissé à la génération de l’avenir qui paye pour les erreurs du passé.

Notre mairie parle de solidarité mais elle ignore ses 7000 étudiants en détresse (sans compter les étrangers souvent isolé.e.s). Pourtant il y aurait tant à proposer : épicerie solidaire (eg. Paris, 5e), café tutorat pour les Licences (eg. Valence), soutien psychologique, job respectueux des études (5 h/semaine propose Sandrine Rousseau), logements d’urgence (proposé par la région IdF), page internet valorisant les dispositifs de solidarité (eg. l’AGORAE de Paris Sud)…

Palaiseau, « ville attractive », a un élu pour les 5-20 ans ! Mais pour les 20-35 ans, rien. Il y a pourtant tant à faire pour ce public invisible qui s’en va jusqu’à Paris en regrettant le manque d’activité de la banlieue…

Nous sommes 20% des Palaisiens ! Monsieur le Maire, ne nous oubliez pas !

Étudiant.e.s de la Conviviale

contact@laconviviale.org

www.laconviviale.org

Février 2021

Un plan climat irresponsable

Un Plan Climat Air Énergie Territorial doit réduire les émissions de gaz responsables du changement climatique et améliorer la qualité de l’air. L’Ademe et la Région IdF sont claires : celui de Paris-Saclay (2019-2024) n’y parviendra pas.

Il ignore les émissions importées, le rôle des espaces naturels et avoue qu’en 2050 les objectifs nationaux ne seront pas atteints à cause des croissances économique et démographique prévues sur le plateau de Saclay. Il n’envisage pas les réductions drastiques de consommation indispensables pour atteindre localement les engagements de l’Accord de Paris ! Il se repose sur la bonne volonté des citoyens sans oser des décisions politiques fortes !  

A l’heure de décliner ce PCAET à Palaiseau, il est urgent de réécrire un document complet à la hauteur des enjeux ! Puisque la rénovation thermique des bâtiments est un gros levier de baisse des émissions et que les artisans manquent, pourquoi ne pas créer à Palaiseau un Institut de formation à la rénovation ? 

Oui à des écoles prestigieuses sur le plateau, mais dirigées vers des savoir-faire utiles à la résilience de notre territoire ! Non à un plan climat de façade !

La Conviviale écologiste et fraternelle

contact@laconviviale.org

www.laconviviale.org


Décembre 2020 – Janvier 2021

La ligne 18, pur produit du Monde d’avant

Pourquoi la Conviviale s’oppose-t-elle à ce métro ?

Un transport en commun qui permettrait aux milliers de travailleurs locaux de laisser leur voiture, n’est-ce pas écolo ?

Malheureusement non car :

– 80% des travailleurs du plateau venant des environs, on n’attend que 0,5% de report routier vers ce métro.

– Le métro coûtera 5 Md€ rentabilisés par une urbanisation massive du plateau.

– Des alternatives adaptées à notre contexte local existent, plus économiques et écologiques, comme un téléphérique ou un meilleur réseau de bus.

A l’image du cluster scientifique soutenant une croissance et une attractivité dépassées, ce métro est une erreur stratégique et une atteinte écologique de plus. Il gêne l’agriculture, détruit la biodiversité, ne soulage en rien le RER en ne desservant pas Paris et le prive de fonds pour sa rénovation. Comme le CDG Express retoqué par le tribunal administratif, il ne sert aucun intérêt public majeur mais celui d’acteurs privés, au dépens du plateau et de notre ville-campagne.

Nous demandons l’arrêt du chantier et un vrai débat public !

Pour lutter avec nous : cessezlaligne18@riseup.net

Nos meilleurs vœux conviviaux pour 2021 !

Laure Bourrellis, Benjamin Preciado

laconviviale.org

contact@laconviviale.org


Novembre 2020

5G : Amish ou Big Brother, réclamons un débat public !

L’État vient de vendre les fréquences 5G. Une aubaine pour la compétitivité du pays ? Surtout une catastrophe socio-écologique !

Oui, la 5G va accélérer la consommation d’énergie et le remplacement des objets connectés : émission de CO2, extraction de ressources non renouvelables, déchets polluants, exploitation de travailleurs pauvres. Protection des données, santé et égalité numérique sont menacées. Pour quel choix de société ? L’internet des objets et plus de robots dans nos vies ?

Face à ces questions, la Conviviale propose au Conseil municipal un vœu demandant un moratoire sur la 5G. En attendant le résultat des études sanitaire et environnementale commandées à l’ANSES et l’ADEME, il faut un débat démocratique sur le numérique dans notre quotidien.

A Palaiseau nous demandons la transparence sur les dossiers des opérateurs, sur la cartographie des antennes et sur les expositions aux ondes.

Monsieur le Maire, même si la ville ne peut s’opposer à l’installation des antennes, déposez un recours administratif ou un arrêté communal déclarant un moratoire. Imposez la politique face à l’économie !

Osez l’écologie !

Laure Bourrellis et Benjamin Preciado

La Conviviale

www.laconviviale.org

contact@laconviviale.org


Octobre 2020

Palaiseau, amoureux de la petite reine ?

Se déplacer à vélo entraîne des gains considérables pour notre santé et la planète. Le confinement a permis à beaucoup de sauter le pas au quotidien : +40 % de fréquentation des pistes cyclables de la CPS en 1 an. La mairie accompagne-t-elle cet engouement ? Pas vraiment. Les chaucidous créés en urgence étaient déjà prévus et les 13 km de vélos dessinés en jaune sont souvent restreints au caniveau. Pour développer ce mouvement citoyen, la ville doit aller plus vite et plus loin.

Nous demandons la généralisation des zones 20 et 30, des garages à vélo couverts dans les rues, des ateliers vélo, des recycleries sportives. Nous proposons un permis vélo dans les écoles et des cours gratuits de remise à niveau pour tous. Il faut des bandes cyclables larges et protégées et une liaison vallée-plateau sécurisée. Peu à peu de vraies pistes cyclables doivent remplacer les voies automobiles.

Difficile de remettre en question le tout automobile et chacun doit travailler sur ses pratiques, mais c’est à la mairie de créer un cadre incitatif fort ! L’intérêt collectif doit primer sur les freins individuels.

Laure Bourrellis et Benjamin Preciado

Pour la Conviviale écologiste et fraternelle

www.laconviviale.org

contact@laconviviale.org


Septembre 2020

Ensemble, végétalisons Palaiseau !

Malgré la sécheresse qui a fragilisé nos régions ces dernières semaines, nous espérons que vous avez passé un bel été. Ces épisodes climatiques nous rappellent chaque année le rôle primordial des arbres et de la végétation qui captent, filtrent et conservent l’humidité et la fraîcheur dans nos villes.

Dès septembre, nous vous invitons à rejoindre la Conviviale au Village des associations le 5/09 et à participer à la journée « Pour une ville fruitée » le 19/09. Cet événement festif de partage d’expériences sera l’occasion de vous parler du permis de végétaliser que de plus en plus de villes accordent aux habitants et que la Conviviale demandera lors d’un prochain conseil municipal. Venez découvrir le rôle que chacun peut jouer près de chez soi pour végétaliser la ville. Pas seulement avec des ronds-points décoratifs mais en plantant des fruitiers, des herbes aromatiques ou médicinales et des légumes nourriciers partout où la terre est à nu. La nature en ville soutient la biodiversité, lutte contre le réchauffement climatique et favorise les liens entre habitants qui cultivent, goûtent et respirent la nature ensemble.

Laure Bourrellis et Benjamin Preciado

Pour la Conviviale écologiste et fraternelle

www.laconviviale.org


Juillet-août 2020

Massacre à la tronçonneuse : le mandat commence bien !

Le libéralisme conçoit notre Terre comme un inépuisable pot de confiture. Pourtant les sciences ont démontré une dynamique instable, désormais en voie de rupture. Tout est lié : nos sociétés consuméristes, la production mondialisée qui épuise les ressources, la pollution de l’air et de l’eau, le ravage des sols, l’extinction de la biodiversité.

Mais l’écologie peut permettre de retrouver un équilibre viable pour tous. Les tenants du vieux monde utilisent ce mot au service de leur ambition ou de leur profit. Ainsi à Palaiseau le maire organise sous escorte policière l’abattage de nuit de nos arbres septuagénaires au Ferry et pose le jour des fleurs en pots sur les ronds-points. Dans dix ans il sera trop tard pour enrayer le réchauffement climatique. Chaleurs insoutenables, manque d’eau, sols incapables de nous nourrir, nature disparue sous le béton. La réalité de l’écologie du maire est bien plus cynique et violente que ce qu’il nous en dit.

Chères Palaisiennes, chers Palaisiens, il est urgent de nous engager et d’agir pour un Palaiseau et un monde durables !

Laure Bourrellis et Benjamin Preciado

Pour la Conviviale écologiste et fraternelle

www.laconviviale.org

contact@laconviviale.org